Térébenthine – Carole Fives, Gallimard

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur Paris Librairies

ISBN 9782072869808, 16,50€

Publié le 20 août 2020


Une très belle découverte !!!

Qu’est-ce que l’art aujourd’hui? L’auteur répond avec véhémence à cette éternelle question qui a traversé tous les âges. On s’attache à ce trio infernal. Ce roman pousse à la réflexion : vous avez 4 heures pour donner votre opinion…

Olivier


Résumé :

« Certains, ou plutôt devrais-je dire certaines, se sont étonnées du peu d’artistes femmes citées dans notre programme d’histoire de l’art. Je leur ai donné carte blanche aujourd’hui. Mesdemoiselles, c’est à vous ! » Térébenthine met en scène les débuts dans la vie d’une jeune étudiante qui s’inscrit aux Beaux-Arts avec l’ambition de devenir peintre. Elle rencontre Luc et Lucie qui partagent le même rêve. Ils vont former ensemble le groupe des Térébenthines. C’est dans un sous-sol de l’École qu’il se réunissent, travaillent, discutent. Et où naissent des sentiments entre Luc et la narratrice. Mais, en France, à la fin des années 90-début des années 2000, la peinture est considérée comme morte. Aux Beaux-Arts, les profs découragent les vocations, les galeries n’exposent plus de peinture. Le Conceptuel est l’unique voie.
Les trois amis vont en faire amèrement l’expérience pendant leurs trois années d’apprentissage. Ils sont cassés, humiliés et découragés. Sortis des Beaux-Arts, aucun d’eux ne sera peintre. Lucie renonce pour être enseignante. Luc vit de petits boulots, malgré un talent immense. La narratrice a, quant à elle, retourné ses toiles contre le mur pour tenter l’écriture. La peinture semble bel et bien morte et enterrée. Et pourtant… Carole Fives signe avec Térébenthine un livre extrêmement émouvant qui jette un regard féministe et critique sur l’art et la société. C’est aussi une quête sentimentale portée par des dialogues d’un grand réalisme, alternés avec un monologue intérieur intense.

Le réveil du coeur – François d’Epenoux, Pocket

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur Paris Librairies

ISBN 9782266253062, 6,70€

Publié le 4 juin 2015


Où comment trois générations qui semblent s’opposer vont apprendre à vivre ensemble. Un roman positif, drôle et avec beaucoup de tendresse dans ce monde de brutes ! laissez votre coeur s’ouvrir…

Olivier


Résumé :

Depuis la naissance de son petit-fils, Malo, le Vieux n’est pas franchement en odeur de sainteté dans la famille. Nanti d’un caractère de cochon et d’une allergie totale à la modernité, bloqué à jamais dans les Trente Glorieuses, il désapprouve à peu près tout ce qui constitue la vie de Jean, son fils, y compris le choix de sa compagne, avec laquelle le Vieux est incapable d’échanger trois mots. Jusqu’à ce mois d’août où, en désespoir de cause, on lui confie la garde de Malo…
Entre le petit garçon de 6 ans et le vieillard irascible, le réveil du coeur a sonné.

06H41 – Jean-Philippe Blondel, Pocket

Cliquez sur l’image pour retrouver le livre sur Paris Librairies

ISBN 9782266242349, 5,95€

Publié le 6 mars 2014


Génial !!!

Une femme et un homme, anciens amants, se retrouvent assis l’un en face de l’autre dans un train. Est-ce que l’un deux abordera l’autre ? De quoi parleront-ils ? Ce surprenant et magnifique roman se lit d’une traite et l’auteur évite les situations toutes faites.

Olivier


Résumé :

Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme chaque lundi. Cécile, quarante-sept ans, rentre d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille, son quotidien. La place à côté d’elle est libre. Philippe s’y assied, après une légère hésitation. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal terminé. À leur insu, cette histoire a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les souvenirs remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de la suite.

Le rocher Noir – Joe Todd-Stanton, L’école des loisirs

Cliquez sur l’image pour retrouver le livre sur Paris Librairies

ISBN 9782211235952, 13€

Publié le 14 mars 2018


Joe Todd Stanton dessine et écrit un album merveilleux, aux allures de contes modernes. Enrichi de dessins pleine page bourrés de détails, son héroïne donne envie de la suivre jusqu’au bout du monde. Testé et approuvé par une enfant de 4 ans !

Angélique et Léa 


Résumé :

Erine est fascinée par la légende du Rocher Noir, un bloc énorme et pointu, accusé par les pêcheurs de détruire tous les bateaux qui s’en approchent ! Mais les histoires qu’on raconte sont-elles vraies ? Pour le découvrir, Erine monte un jour en cachette sur le bateau de sa maman…

Rien n’est noir – Claire Berest, Le Livre de Poche

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur Paris Librairies

ISBN 9782253102137, 7,40€

Publié le 30 septembre 2020


Dans l’intimité d’un couple mythique. Où comment la célèbre peintre Frida Kahlo à réussi à surmonter les épreuves de la vie grâce à son amour pour Diego Rivera et sa passion pour les couleurs. Une histoire magnifique! 

Léa


Résumé :

« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages ? ».

Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila. Elle aime participer à des manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment et se rendre dans des fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint.
Par-dessus tout, Frida aime Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.

Bleu Calypso – Charles Aubert, Pocket

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur ParisLibrairies

ISBN 9782266300018, 7.60€

Publié le 09 janvier 2020


Une très belle découverte !!!

A propos d’un sujet qui au premier abord n’est pas très palpitant, la pêche, l’auteur nous captive par cette prenante enquête. Laissez-vous bercer par ce bleu calypso !

Olivier


Résumé :

Il a pêché le saumon en Alaska, le brochet dans les lacs du Connemara. De sa passion, Niels a fait son métier. Et fui la ville pour une cabane sur l’étang des Moures, près de Sète.
Le kayak file en silence. Comme il étrenne son nouveau leurre – baptisé Bleu Calypso – le fil se tend… Un poisson, mais pas que. Au milieu des algues : un visage d’homme à la peau verte. C’est le troisième cadavre qu’on extrait de l’étang ces temps-ci, après l’ornithologue allemand et le pêcheur de dorades. Lignes posées. Mystère ferré. Il n’y a plus qu’à attendre…

Glacé – Bernard Minier, Pocket

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur ParisLibrairies

ISBN 9782266219976, 8.70€

Publié le 10 mai 2012


Un polar captivant : 800 pages de suspense que vous ne verrez pas passer. Immanquable !

Olivier


Résumé :

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

La jongleuse – Jessica Knossow, Denoël

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur ParisLibrairies

ISBN 9782207161005, 14€

Publié le 07 avril 2021


Bouleversant de justesse !

120 pages dans la tête d’une fermme qui jongle entre vie de famille et travail. Un beau roman sur l’épuisement maternel et l’amour d’une mère pour ses enfants. A mettre entre toutes les mains !

Léa


Résumé :

Ses proches l’avaient prévenue. Ophélie devra jongler entre sa carrière, sa vie d’épouse et de mère. Mais personne ne lui avait dit qu’il faudrait jongler avec les fragments de son existence morcelée.

Perfectionniste et investie, Ophélie renvoie une image parfaite : mère épanouie, médecin accompli, épouse dévouée. Pourtant, face au miroir, elle ne se reconnaît plus. Où est-elle ? Qui est-elle ?
Au fil des mois, Ophélie s’enlise. Il n’y a que dans le reflet de l’eau qu’elle semble s’apaiser, se reconnaître, au risque de s’y perdre.

A travers le parcours d’Ophélie, mère tragique tiraillée entre souffrances intimes et désir d’excellence, se dessine le portrait saisissant d’une femme des temps modernes.

Le ciel par-dessus le toit – Nathacha Appanah, Folio

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur ParisLibrairies

ISBN 9782072935848, 6.30€

Publié le 19 août 2021


D’une extrême beauté.

Un roman à l’écriture poétique qui nous entraîne au cœur d’une famille en rupture. Dont le drame d’une nuit vient bouleverser leur silence. Un trio touchant où nostalgie et incompréhension règnent en maître. 

Léa


Résumé :

« Il ne faut rien regretter parce qu’il faut bien que ça se termine, ce faux-semblant qu’est l’enfance, il faut bien que les masques soient retirés, les imposteurs démasqués, les abcès crevés, il faut bien en finir avec les belles paroles, les bons sentiments, les rêves doucereux, il faut bien, un jour, arracher à coups de dents sa place au monde. « Loup, dix-sept ans, est désemparé depuis que sa sœur a fui le domicile familial. Quand un drame s’abat sur leur famille, tous tentent de renouer un lien abîmé. De quelle solitude, de quelle culpabilité enfouie leur vient cette difficulté à l’amour ?

Mourir au Monde – Claire Conruyt, Plon

Cliquez sur l’image pour accéder au livre sur ParisLibrairies

ISBN 9782259306362, 17€

Publié le 19 août 2021


Avec délicatesse et résilience, Claire Conruyt invoque l’amour indicible qui s’adresse à Dieu, à la foi, au monde et à son immensité. Un premier roman exigeant, surprenant de maîtrise et de justesse.

Angélique


Résumé :

Soeur Anne ne s’est jamais véritablement adaptée à la vie en communauté au sein du couvent où elle vit pourtant depuis vingt ans. Lorsque Mère supérieure la charge du patronage de Jeanne, une jeune postulante, se réveillent en elle des sentiments et des questions que la règle conventuelle lui avait fait oublier.

Bientôt, la relation entre les deux femmes dépasse le cadre de la formation. Jeanne est une bouffée d’air frais pour les religieuses. Mais elle bouleverse l’existence de Soeur Anne qui, à ses côtés, aperçoit la possibilité de ressaisir le sens de sa vocation et de se retrouver elle-même.
Quelle place reste-t-il pour l’affection et pour l’humanité quand entrer dans les ordres exige de se défaire de soi-même et de s’abandonner à Dieu ? Comment la communauté peut-elle comprendre que la délivrance de Soeur Anne, pour qui la foi ne suffit plus, repose entièrement sur sa relation avec Jeanne ?

Dans un style limpide et poétique, ce premier roman qui renverse la structure classique du récit d’initiation peint avec clarté et pudeur la confusion des sentiments.